Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 janvier 2011 3 26 /01 /janvier /2011 11:27

DDHC-1789.jpg

 

 

 

 

              On sait que "gouverner" c'est prévoir, ceci afin de pouvoir prendre de bonnes décisions en temps et en lieu. Encore faut il avoir une parfaite notion de la Justice, ce qui ne peut se faire sans connaissances de la déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789. Ce merveilleux héritage, jamais contesté et servant de base à l'édification de nos lois est pourtant celui qui a été le plus ignoré et le plus bafoué dés les premières années de sa création dans le but d'asservir le peuple et de s'octroyer de nombreux privilèges pouvant faire rougir toutes les royautés les plus despotiques.

 

Nous sommes gouvernés par des apatrides dont Nicolas Sarközy de Nagy-Bocsa est le parfait exemple et qui, de ce fait, sert avant tout ses propres intérêts plutôt que ceux d'un pays pour lequel il n'a que peu d'attache. Les représentants du peuple à l'assemblée générale, ainsi que les Sénateurs, ont ignoré le droit du sol qui assure la paix, la sécurité, la propriété et la liberté, ceci sans jamais se révolter contre la candidature d'un homme apatride et usant d'un pseudonyme pour mieux cacher ses origines afin d'avoir plus de chance d'être élu. L'ignorance du peuple de la DDHC de 1789 à fait le reste.

 

La preuve par neuf, consistera donc à démontrer... Et l'ignorance du chef de l'état de la DDHC de 1789, et son peu d'intérêt pour la France et son peuple.

 

1 - En Avril 2008, accolade amicale avec le dictateur Tunisien Ben Ali, sachant parfaitement à qui il avait à faire. On peut faire du commerce avec les pires crapules du moment que cela rapporte ! L'honneur de la France, et de son peuple, est bafoué.

 

2 - En Décembre 2007, Sarközy de Nagy-Bocsa signe le traité de Lisbonne malgré le refus du peuple français par référendum en 2005. Trahison digne des plus grands dictateurs envers le peuple.

 

3 - Dés son élection en Mai 2007, fête royale au fouquet's en compagnie des plus riches hommes d'affaires qui l'ont soutenu. Petits services entre amis que Sarközy rendra en allégeant les charges de ces industries et en taxant le peuple. Son séjour dans un monastère, celui qu'il avait annoncé au peuple, se passera sur un yacht gracieusement prêté par un riche homme d'affaire.

 

4 - Décembre 2010, Le dictateur Kadhafi est reçu à l'Elysée en grande pompe et tapis rouge. Lorsque Rama Yade, la ministre des droits de l'homme, apatride elle aussi manifeste son désaccord, droite et gauche lui tombent dessus pour dire qu'elle aurait mieux fait de se taire. On lui vendra des armes pour 10 milliards d'euros !

 

5 - A la présidence de l'union européenne, en Juillet 2008, Sarközy dépensera 1 million d'euros par jour pendant 6 mois, soit plus de 180 millions d'euros que le peuple devra rembourser.

 

6 - Ne voulant pas comprendre les problèmes de violence au sein de la France, Nicolas Sarközy de Nagy-Bocsa fera 6 ou 7 propositions de lois. Répression, menace, violence ajoutée à la violence, amendes, prisons etc... Il n'est toujours pas question d'enseigner à nos enfants le respect des droits de l'homme et du citoyen, nos droits et nos devoirs les plus sacrés, inaliénables et imprescriptibles.

 

7 - Il l'avait annoncé et, désormais, Sarközy ne voit plus les manifestations du peuple et impose sa volonté. Le peuple esclave devra travailler plus longtemps. Ceci ne reglera pas le problème des retraites et pire encore, ne fera que reculer le problème et l'aggraver. On trouve des dizaines de milliards pour les banques et grosses entreprises comme Renault, mais pour le peuple, pas un centime. Sans le profit, une famille pourrait travailler que 10 heures par semaine en vivant très bien, mais ce sera pour un prochain sujet.

 

8 - Un chef d'atat se doit d'être indépendant et ne penser qu'à l'intérêt de son pays. Il ne doit recevoir d'ordre de personne étranger à la nation, ce que l'on trouve à l'article 3 et 6 de la DDHC de 1789. De toute évidence, ceci est ignoré par l'immense majorité des politiques en place et Sarközy reçoit ses ordres de Bruxelles et est largement influencé dans ses décisions par les américains et la petite élite des hommes les plus riches du monde, les Bilderbergs.

 

9 - Vente du patrimoine français, que ce soit sous la forme d'immeubles, de privatisation, ou la vente de lingots, tout est dilapidé sans réserve. Tout ce qui peut apporter du profit et maintenir les privilèges sera vendu aux plus offrants. Fin des juges d'instructions pouvant enquêter en totale indépendance, protégeant ainsi le "secret défense" où les magouilles en tous genre y sont soigneusement cachées.

 

Plus le peuple attend, pire sera sa souffrance. S'il se révolte en brandissant la DDHC de 1789 alors "des vigilants" pourront prendre la parole, car qui demande, reçoit et qui frappe à la porte on ouvrira. La Justice n'est pas une affaire de sentiments personnels aléatoires, mais la stricte application des Lois providentielles contenues dans la déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789.

 

La première lutte du peuple sera de s'instruire de ses droits sacrés contenus dans la DDHC de 1789. Mais peut être est il déjà trop tard pour lui de faire cet effort, trop enfoncé dans le matérialisme et le vice environnant de notre époque ?

 

 

 


Partager cet article

Repost 0
citoyen-responsable
commenter cet article

commentaires

Pierrot 14/06/2011 16:05



Je pense quele le " référendum d'initiative citoyenne " , est la solution pour nous sortir de l'oligarchie , pour retrouver la démocratie et notre dignité.


 


Si vous le souhaitez , nous pouvons en parler et organiser quelque chose sur mon forum.


 


En voici le lien : http://notresesame.forumgratuit.fr/



citoyen-responsable 31/07/2011 20:54



Le référendum pourrait résoudre quelques problèmes, deux ou trois comme en Italie. mais il ne pourra pas nous sortir de cette oligarchie de ploutocrates qui sont bien installés et qui feront tout
ce qui est en leur pouvoir pour y rester.


 


Je crains qu'il ne faille attendre les prochaines élections et même là, je ne suis pas sûr que le choix qui nous sera imposé puisse permettre d'accéder à plus de Justice.



citoyen-responsable 26/04/2011 15:10



Histoire de confirmer quelques propos ci-dessus et en vue des évènements du quotidien, il me semble utile de rajouter cette remarque suivante.


 


Un Président-citoyen ne se permettrait pas d'envoyer des troupes armées dans des pays étrangers sous prétexte d'en défendre les droits de l'homme.


Ce "Président-citoyen", terme que j'utilise pour différencier celui de "président" peu soucieux de l'avenir du pays dans lequel il exerce, ce Président-citoyen disais-je donc, se focalisera
essentiellement sur le bien être de ses concitoyens dans un esprit de grande Justice qu'il puisera dans la DDHC de 1789 et ceci avec une vision d'avenir dans la paix et la sérénité.


 


Une révolution interne au pays doit se règler par le peuple et avec le peuple. Ceux qui usent de la violence pour se faire entendre sont les seuls responsable de leurs souffrances et de celles
des autres et démontrent, par la même occasions, que leurs revendications n'étaient pas assez solides et justifiées pour pouvoir se faire entendre.


 


Les armées étrangères qui soutiennent une telle révolution se font complice de la prochaine dictature qu'ils aident à mettre en place. Le destin se chargera de leur faire comprendre leurs
erreurs.


La vertu impose son verbe juste pendant que le vice appelle les armes. Si le premier se prépare un avenir serein, le second sème les graines du conflit et de la guerre.



citoyen 24/02/2011 18:43



"Chacun doit infiniment plus au genre humain, qui est la plus grande patrie, qu'à la patrie particulière dans laquelle il est
né"  - Fénelon



citoyen-responsable 25/02/2011 13:52



Oui et c'est justement dans la grande diversité des peuples et de leurs différences que l'humanité peut y puiser ses richesses. Mais que serait un peuple sans sa mère patrie où il peut y puiser
les richesses tant spirituelles que matérielles lui permettant un regard éclairé sur le reste du monde ?


 


Cette grande richesse qui se trouve dans la différence, est en danger.  La mondialisation est une absurdité puisqu'elle cherche à uniformiser les peuples.



citoyen 26/01/2011 22:02



bonjour citoyen


je ne saisis pas le sens que vous donnez au terme "apatride" dans votre article, ou tout au moins votre façon de l'utiliser peut preter à confusion. 


d'autre part, il me semble que mettre des fontrières à la lutte et cantonner ses propos et arguments autour d'un seul individu ne mène pas très loin.


 



citoyen-responsable 27/01/2011 03:40



Oui, Nicolas Sarközy de Nagy-Bocsa est bien Français. Le terme "apatride" souligne le fait que Sarkozy n'a pas de racine profonde au sein de ce pays et que de ce fait il n'a pas en lui la
Conscience d'en défendre les valeurs comme l'on fait nos aïeux, que ce soit Mirabeau et plus récemment Charles de Gaulle.


 


Je ne mets pas de frontière à la lutte comme vous dites, le peuple se passera sûrement de mes commentaires pour faire ce qu'il pensera juste de faire, même avec violence. Mais il me semble bon de
dire ce qu'il se passera s'il use de la force, c'est ce que j'explique dans mon avant dernier article.


 


Lorsqu'un président est corrompu et qu'il gouverne sans aucune barrière, cela veut dire que tout le gouvernement est corrompu. C'est le rôle des représentants du peuple, que ce soit de
l'assemblée générale ou du Sénat que de se révolter ouvertement contre des actes de dictature et que j'énumère dans ce sujet "la preuve par neuf", liste non exaustive, loin de là. C'est la raison
pour laquelle mes arguments tournent autour de ce seul individu. Comme vous pouvez le constater, cela nous mène assez loin car en dénoncant un seul homme, c'est tout le gouvernement qui est visé,
que ce soit de la majorité et de l'opposition.


 


Le droit du sang est un héritage pervers et l'histoire des rois incapables et despotiques nous le montre sans cesse. Les plus aisés accèdent aux plus hautes fonctions, le plus souvent par piston
et échange de bons services. Tous ceux qui ont acquit la nationalité française d'une ou deux générations disent qu'ils aiment la France, mais que leur coeur reste quand même dans leur pays
d'origine. Ce qui est normal et on comprend qu'ils puissent ne pas avoir la même fougue à défendre nos valeurs et nos droits contenus dans la DDHC de 1789.


 


Le droit du sol ne se base pas sur la richesse matérielle, mais sur la richesse intelectuelle et spirituelle de nos aïeux qui ont défendu les valeurs de notre pays et parfois au prix de leur sang
et que nous voulons défendre à notre tour. 


 


Voilà mon point de vue cher citoyen, on ne peut pas être un Vigilant lorsque notre coeur est en partie dans un autre pays.


 


Bien à vous.



Présentation

  • : Le blog de citoyen-responsable
  • Le blog de citoyen-responsable
  • : Une connaissance parfaite de la déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789, fait de chaque citoyen un homme libre et responsable. Les mots "article" et leurs numéros sont des liens vers des commentaires expliquant chaque article.
  • Contact

Recherche